lundi 28 septembre 2009

Au Québec 18-25 Septembre 2009

Vendredi 18 septembre

Jour du départ.
Malgré une courte nuit, le départ s'est passé sans précipitation. J'ai pris le train à la gare de Valence à 6h15 du matin pour l'aéroport de Lyon.
Une fois sur place, un épais brouillard à retardé le décollage de quelques minutes mais le voyage s'est très bien passé. Montréal m'a accueilli avec un très beau soleil à 12h heure locale.


Samedi 19 septembre

La tournée des ponts commence vraiment. Départ de Montréal avec un magnifique soleil. La route est à moi! … et les Tim Hortons aussi!
Me voici rendu au premier pont au programme. Le pont de la Macaza dans les Laurentides.


Toujours dans les Laurentides, un peu plus tard au pont Armand-Lachaîne
L'automne marque déjà sa présence à la surface de l'eau.



Avant de chercher un hôtel pour la nuit, je profite des dernières lumières pour faire quelques photos des ponts jumeaux de Ferme Rouge qui se trouvent actuellement en travaux.



Finalement, je dormirai à Lac-des-Écorces, non loin de Mont Laurier.

Dimanche 20 septembre

Il y avait une fine couche de givre sur la voiture à 6h30 quand je suis parti de l'hotel en direction des ponts jumeaux de Ferme Rouge, mais quel bonheur de rouler à cette heure et en cette saison sur les routes du Québec...
Le brouillard matinal donnait aux ponts jumeaux des airs de train fantôme.

Le pont de l'Aigle était le suivant sur la route. Nous sommes en Outaouais.


Le pont Savoyard est vraiment impressionnant. Il surplombe un puisant rapide riche en poisson à croire la quantité de pécheurs sur place.


La journée s'achève à Senneterre. Je suis en Abitibi!

Lundi 21 septembre

Je savais que le pont du Canton Lass n'était pas facile à trouver. Il faut près de 45 minutes de marche pour y arriver. Il s'agit d'un pont semi-couvert, c'est à dire que seule la structure latérale est couverte. Il n'y à pas de toit.
Le pont est en très mauvais état depuis longtemps. Un chasseur rencontré au but de la route me propose de m'amener en VTT jusqu'au pont. Une belle expérience.



video

En suite, je vais me rendre au pont de l'Orignal. Hélas je n'en ai vu aucun.


Toujours sur des chemins de gravelle, j'arrive au pont de la Chute, le plus long de l'Abitibi.


Le pont de l'Arche de Noé sera le premier d'une grande série de ponts à se trouver au milieu d'une longue ligne droite « ondulée »


La journée se termine à Val d'Or sous la pluie qui a eu la gentillesse de faire son apparition juste après la fin de mon travail.

Mardi 22 septembre

La journée commence sous la pluie. Je travaille un peu à l'hôtel et en suite je me rend à la société d'histoire de Val d'Or où j'ai rdv.

A 14h la pluie à laissé la place à quelques belles éclaircies et je me rend en compagnie d'un "collaborateur de dernière minute" aux ponts Carrier et Champagne dans les environs de Val d'Or.
Le pont Carrier est en assez mauvais état.


Le pont Champagne trône fièrement juste après un tournant de la route sur une zone habitée.


La journée va s'achever prés de St-Maurice de Dalquier, non loin d'Amos dans une maison remplie d'animaux. Pas moins de 8 chiens, 14 chats, canards, chevaux etc..

Mercredi 23 septembre

La journée s'annonce pluvieuse, Je commence par le pont Emile-Sicard qui est actuellement coupé à la circulation par mesure de sécurité. Les travaux sont prévus pour le printemps. Il sera le premier pont que je vais photographier sous la pluie.


Quand j'arrive au pont Alphonse-Normandin, le soleil à fait son apparition.


Apres un entretien avec le très sympathique maire de la ville d'Amos, je reprends la route en direction de La Sarre où j'arrive en début de soirée pour assister au spectacle de contes de Guillaume Beaulieu, fou amoureux de ponts couverts et collaborateur des 2 jours suivants.

Jeudi 24 septembre

En compagnie de Guillaume, nous partons en direction du pont Molesworph tout pres du lac Macamic.


En suite, ça sera le tour du pont Levasseur. Deuxième pont à être photographié entièrement sous la pluie.


Heureusement, en milieu d'après midi le soleil viendra nous offrir une belle lumière lors du reportage sur le pont fétiche de Guillaume. Le pont de la Calamité.




Vendredi 25 septembre


La journée commence avec deux rendez-vous avec Tourisme Abitibi-Ouest et avec la société d'histoire de La Sarre.
Dans l'après-midi nous irons au pont de l'Ile sur L'ile Népawa. Le seul à ma connaissance à être caressé par les vagues. Guillaume tenais particulièrement à me faire découvrir cet endroit.
Je n'ai pas été déçu. Nous avons passé 2h30 dans un cadre exceptionnel avec une très belle lumière de fin de journée.





Un petit moment de bonheur en pleine nature québécoise.

video

Aucun commentaire: